On a oublié de vous dire mais à l'arrivée à Cahors, Guy avait une superbe ampoule, elle éclairait toute la chambre tellement elle était grosse. Sa première !!!!!!! Aprés une petite séance de couture, elle s'est vite dégonflée et nous sommes allés fêtér ça, au chinois d'à côté.
100_2295Lundi matin super ciel bleu pour le départ et aprés avoir vu le pont de Malendré d'en bas, 100_2297nous l'avons vu d'en haut

100_2296moyennant quelques escaliers hors normes, qui  déjà au départ coupent les jambes. Puis des dédalles de chemin caillouteux, montées et descente qui ont mis à rude épreuve le genou de Guy.

100_2299entrecoupés d'ici dela de somptueux champs de coquelicots, 100_2300ou bien de passages ombragés Et à Lascabannes alors qu'il nous restait 3km pour atteindre le gite, il ne pouvait plus plier la jambe, mais "cahin caha" en boitant nous y sommes arrivés.

100_2302Le gite en valait la peine et l'acceuil chaleureux. Une fois le sac posé et la douche prise, cela allait beaucoup mieux 100_2301et nous avons pu visiter le monastère attenant.

100_2305Mardi matin nous avons pris la route vers Lauzerte , temps froid (5°) mais beau avec un bon vent du nord, qui nous glaçait mais heureusement le panneautage des fois nous remontait le moral .

100_2306Et au bout de 10km le genou de Guy a refait des siennes, surtout dans les chemins defoncés par les pluies

A Montauzun (7km de l'arrivée),  nous avons discuté un moment, pour souffler, avec un parisien qui repeignait sa rambarde. Puis aprés avoir repris notre chemin, et à 4km de l'arrivée, nous avons la surprise de le voir s'arrêter et nous proposer de nous amener à Lauzerte, notre destination. Il avait eu pitié de nous et surtout du genou de Guy!!!! Il était temps, on avançait presque plus. Guy a passé le reste de l'aprés midi, allongé sans bouger le genou et a enfin accepté de prendre des anti inflammatoires.
Moi, bien sûr je suis allée visiter le village et faire quelques courses en attendant que mon "papette" se repose.
Ce matin, alors qu'il avait encore une gène pour monter les escaliers nous avons pris la décision  que ce serait une journée de repos pour son genou et comme le bus passait juste à côté au bon moment, nous avons sauté sur l'occasion et 8 euros 60 plus tard nous étions à 100_2308Moissac et pas trop fatigués.
100_2310apres une rapide visite au cloitre nous rentrons nous mettre au repos En espérant que cette journée de repos sera profitable.