Aprés vous avoir quitte (à Conques) nous sommes allés à la célébration et bénédiction des pélerins, puis nous avons tenté d'assister à un récital d'orgues mais au bout du troisième morceau on s'endormait, donc dodo.
100_2265Le lendemain matin nous avons attaqué par une super côte, 260m de dénivellés dans un chemin boueux en pleine forêt, "casse gueule"mais sur le plateau  le GPS a fait merveille et nous a trouvé un raccourci, et l'étape de 26 km est devenue 20. 3 pélerines qui s'en étaient aperçues, nous ont accompagné jusqu'au bout, ensemble, l'ambiance était trés agréable.

Arrivée à Livinhac le haut nous étions hébergés chez une personne "électrisée" (la cousine France pour ceux qui connaissent) pas moyen de se détendre avec elle. On s'est gelé toute la nuite, on a dormi habillé (pantalon et polaire), pourtant c'était une superbe villa bien équipée et l'acceuil a été trés chaleureux.
Guy qui avait décidé de se mettre au "vert" depuis 24h, a été gaté, il s'est trouvé confronté à un confit de canard!!!!!!!!!!!
100_2266Il a plu toute la nuit, mais pour le moment on passe à travers les gouttes.  La preuve, à 11 h 15, nous nous sommes arrêtés dans une auberge pour demander un sandwich, le propriétaire nous propose à la place une soupe alors que dehors éclate un orage. Ouf il était temps!!!
La soupe avalée, nous retrouvons le soleil jusqu'à Figeac.

100_2270Nous sommes rentrés juste à temps de notre ballade en ville, pour sopuer avec les"Lorrains" un super orage éclatait, impressionnant, un torrent d'eau et de grêlons envahissait toutes les rues. Et dans la nuit on a eu droit à une alarme incendie, et nous voilà teeshirt et short avec nos papiers au mileu du couloir, mais fausse alerte!!

100_2273Le lendemain matin au départ, on a pu constater les dégats.
On a essayé de marcher assez vite car l'orage grondait de partout, et à 13 h on y a eu droit pour de vrai jusqu'à Carjarc. 3 h sous les trombes d'eau nous étions trempés et je puis vous assurer que l'on marchait vite!!!!100_2277

Heureusement à l'arrivée bonne surprise, nous étions logés chez une mami adorable qui nous a allumé tous ses radiateurs, pour que l'on attrape pas froid et que l'on puisse tout faire sécher.
100_2285100_2288Le lendemain tout était sec. Et super soleil tout le long du chemin jusqu'à Varaire, un tout petit hameau où quand même un orage a attendu que Juliette étende sa lessive pour la rincer, donc étendoir dans la chambre.

100_2289Ce matin belle journée et un sentier superbe et facile jusqu'à 13h 100_2290puis nous avons eu droit montée et descente dans les cailloux 100_2291certe dans desnuages de papillons blueus

100_2294100_2293et pour finir une descente vertigineuse sur Cahors, et au bout de 33km on est fracassé